12 feb. 2012

MICRO-AUTOBIOGRAPHIE

(Traducción al ESPAÑOL en


      Petite, j'ai été garde-corps de ma poupée noire en caoutchouc. Aussi, j'ai été médecin insatiable, nourrice de fourmies et judoka exemplaire. 

     Une nuit adolescente je me suis réveillée dans un bol de cafeine devant des dizaines de  livres et j'ai avoué à ma meilleure amie que je voulais être écrivaine; les mots sont sorties de moi à gros bouillons, c'est pourquoi j'ai su qu'ils avaient été à l'intérieur de moi depuis que j'étais cellule. 

        Plus tard, avec une bourse de l'Université Complutense de Madrid, j'ai débuté à Paris avec les héroïnes de Lope de Vega: j'ai joué Casandra, Inés, Casilda...; et une "Folle d'amour", de Sam Shepard, à Madrid (dans le rôle de May, sa protagoniste, je suis arrivée en final d'un concours de théâtre de l'époque).

LOCOS DE AMOR,
SAM SHEPARD.
(Photo STB)
EL CASTIGO SIN VENGANZA,
LOPE DE VEGA.

       
    Je suis devenue philologue hispanique, spécialité de Littérature, à l'Université Complutense de Madrid (UCM), et j'ai obtenu le Diplôme Approfondi de Langue Française (DALF) à l'Institut Français de Madrid.

      La première chose que j'ai écris à côté d'une amie de métier, Paloma Pastor Vázquez, a été le livre La aventura de escribir, Madrid, Ed. Granada, 1991.

     Pendant longtemps, j'ai sémé des mots dans les Talleres de escritura creativa de Clara Obligado, où j'ai publié quelques récits dans plusieurs livres: Apenas unos minutos ("La bouteille" et "Le samaritain"), Jonás y las palabras difíciles ("Mon poulpe" et "L'enfant"), Los inquilinos de "El Aleph" ("Être") et Futuro Imperfecto ("Sept minivices").

     La Revue Littéraire El Humo (Méxique, 2012) a publié mes récits: "Le secret de Mrs. Gardner" et "Lluvia"; la Revista Groenlandia, nº 15 (2012)les récits "La promesa" et "El cuadro", la Revista Narrativas, nº 30 (2013), le récit "Diario de Primaveras"; la Revista "Entre Líneas" (Miami, 2014), le récit "Desde el andén", et la Revista de Literatura y Cultura Aztlanense "La Palabra" (Arizona, 2014), six de mes récits: "¡Oh noche!", "Arqueología mexicana", "El señor Andrés", "Kim y los elefantes", "Politesse" y "Un minuto".


      Un essai, intitulé "¿Literatura popular en el siglo XXI?"sur la survivance de la littérature populaire de nos jours, a été publié dans le livre Literatura popular zamorana, travail qui réunit l'oeuvre de l'anthropologue et humaniste D. Francisco Rodríguez Pascual, professeur de l'Université Pontificia de Salamanca et de la UNED.

      D'autre part, j'écris des critiques littéraires sur certains livres qui me plaisent et que, de temps en temps, me font sauter de joie: 
       - A sangre fría, la "non-fiction-novel"ça fait plus de deux ans, dans les premières positions du moteur de recherche de Google (merci au blog www.pacoaldia.com, pour son importante impulsion). Ma traduction en français sur De sang-froid. Le roman-réalité.
    - El libro de los viajes equivocados qui est apparue sous la rubrique Copy Right de la Revue El Humo et sur le site web et le blog de la maison d'édition Páginas de Espuma, spécialisée en récit. Cette critique on peut la trouver, aussi, en cliquant ici.

       D'autres belles choses sont, par exemple, que le site canadien www.coindeciel.orgpour célébrer la Journée Internationale de la Femme 2012, m'a demandé de publier un de mes récits: Pierres.-Iran-. Ou bien, que le musicien et poète canadien Le Souffleur de Sons (LSDS sur Facebookm'a demandé de traduire en espagnol plusieurs de ses chansons: Dérives, Incandescence et Le souffle.

      Mes textes vous pouvez les trouver sous la rubrique Palabras du blog Paco al día et sur le blog Cuentos de Marieta.

       Au mois d'avril 2013, La Muerte Es Otra Cosa, mon premier livre de récits a vu la lumière. En format électronique, vous pouvez le trouver sur Amazon.es et Amazon.com

   Pour conclure, un clin d'oeil aux muses, pour m'avoir inspirée dans quelques concours littéraires: finaliste de la III  Edición del Concurso Internacional de microrrelatos Museo de la Palabra (2013) où il y a eu une participation de plus de 22.500 microrrécits de 119 pays; finaliste dans le Concurso de microrrelatos "Paseando con fantasmas" (2012), et double  finaliste du Premio de microrrelatos: "Por favor, sea breve", (2010).



FOTO STB

Si vous voulez me connaître un peu plus, lisez:


MICRO-AUTOBIOGRAPHIE, por Mª Pilar Álvarez Novalvos.

Licencia Creative Commons


Je vous souhaite la bienvenue avec cette vidéo,
métaphore du récit qui, 
au moment de recevoir la lumière, s'ouvre à la vie.

Merci
 d'être passé par ici. =)

Ah! Et prenez une fleur...
 (Je les ai mises dans mon vase pour vous).









No hay comentarios:

Publicar un comentario

Quizás también le interese:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...