23 feb. 2012

GINKGO (Français)

(Traducción al ESPAÑOL en GINKGO).
À Jorge Ángel.
Pour sa générosité  
et pour être un grand scientifique 
au service de l'Humanité.


     Sous le poids de la rosée, une feuille de ginkgo se dresse paresseuse et bâille. Certains dinosaures laissent des traces hâtives et des restes d'os n'importe où; d'autres, allongent leur cou vers le feuillage pour enfoncer leurs museaux dans la fraîcheur. Le mamenquisaure savoure quelques feuilles palmées et, pendant qu'elles disparaissent dans ses mâchoires, il imagine pour elles un idéograme en japonais. Un peu plus loin, un groupe de ginkgos  alignés et énergiques, apprennent à activer leur bouclier protecteur. Il n'y a pas de nuages et l'ombre d'un pterosaure, aussi petit qu'un moineau, plane sur l'herbe

     Tout sent quelque chose qui n'a pas de nom.


     Millions d'années après, le même matin se déploie comme un éventail sur la ville. Dans les rues fourmillent des cravates, des bols de riz, des clés, des listes de courses, des attaché-cases, des enfants de la main, des taxis, des promesses à accomplir, des porte-monnaies pleins et vides... Le soleil brille comme un empereur et les feuilles des abricots argentés rient et s'entrelacent. "La dignité doit accompagner toujours l'apparence", les réprimandent les troncs vénérables. Plus loin, un groupe de personnes âgées caresse l'air lentement, avec les mouvements qui dessinaient dans le ciel les pterosaures. 

    Soudain, tout près des ginkgos, un horrible grondement s'élève depuis la terre et tache de poussière les nuages. Il n'y a pas eu de temps de cris, ni de mains, ni de troubles.

        Tout sent les cendres.  

      Dans ce silence noir, dans lequel à peine reste aucun nom, une feuille se dresse, se secoue la cendre et se remue dans un geste qui ressemble l'espérance.


GINKGO. (Français,) por Mª Pilar Álvarez Novalvos.
Licencia Creative Commons








No hay comentarios:

Publicar un comentario

Quizás también le interese:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...